Les pesticides, facteurs de tumeurs chez les agriculteurs

Publié par : LEMONDE
Le : 08.10.11

*****************

Deux tiers des tumeurs chez les agriculteurs sont associées à une
exposition professionnelle aux pesticides, selon un rapport de l’Agence
nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et
du travail (Anses). Réalisé chaque année à partir des données
recueillies par le Réseau national de vigilance et de prévention des
pathologies professionnelles, qui compte 32 centres en France, le
document précise que les tumeurs représentent 12 % des pathologies en
relation avec le travail dans le secteur « Agriculture, pêche et
sylviculture ».

Il constate aussi une multiplication par trois de la part de ces tumeurs
dans les pathologies signalées entre 2001 et 2009. L’Anses pointe une
« surnotification » des tumeurs chez les agriculteurs.

L’association Générations futures, qui dénonce les dangers des
pesticides, des produits chimiques et des organismes génétiquement
modifiés, a estimé, vendredi 7 octobre, que le rapport de l’Anses
corroborait ses accusations.

« Risques sanitaires accrus »

, »Ces données ne font que confirmer les éléments que nous collectons
depuis des années sur ces risques sanitaires accrus liés à l’exposition
aux pesticides, estime François Veillerette, son porte-parole. Il est
maintenant plus que temps de prendre des mesures de réduction de l’usage
des pesticides et de bannir tous ceux suspectés d’être cancérigènes. »

Une autre enquête, baptisée Agrican et présentée à la mi-septembre par
la Mutualité sociale agricole (MSA), fait également état, mais moins
catégoriquement, de risques liés aux pesticides. Lancée en 2005 et menée
sur 180 000 personnes dans douze départements agricoles, elle relève une
« légère surmortalité » observée pour les mélanomes de la peau, qui
pourrait s’expliquer par le travail en plein air. « Les facteurs de
risque (pesticides, exposition à l’ensoleillement) expliquent très
certainement cette légère surmortalité », pointe la MSA, dont l’enquête
conclut que, globalement, les hommes et les femmes du monde agricole
risquent moins que les autres de mourir d’un cancer.

Tous secteurs professionnels confondus, les tumeurs représentent 7,6 %
des pathologies en relation avec le travail. Plus présentes chez les
hommes, elles sont aussi plus fréquentes dans les industries
manufacturières (40 % des signalements) et la construction (20 %).
L’exposition à l’amiante reste l’une des causes principales.

Selon l’Anses, les tumeurs arrivent en cinquième position dans le
classement des pathologies professionnelles, derrière les pathologies
respiratoires (24 %), les troubles mentaux et du comportement (22 %),
les pathologies cutanées (17 %) et les maladies ostéo-articulaires (16 %).

Rémi Barroux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*